Le devoir du Hajj

Le hajj est l’un des devoirs les plus éminentes de l’Islam. Toute personne responsable (moukallaf) qui en a la capacité a le

devoir de l’accomplir une fois dans sa vie. Il en est de même pour la ^oumrah.

Le hajj, un des cinq principaux devoirs de l’Islam

Allah dit :

وَللهِ عَلَى النَّاسِ حِجُّ البَيْتِ مَنِ اسْتَطَاعَ إِلَيْهِ سَبِيلاً

(walil-Lahi ^ala n-naci hijjou l-bayti mani stata^a ‘ilayhi sabila) [‘Ali ^Imran / 97]

Ce qui signifie«  Il est un devoir envers Allah de faire le pèlerinage à la Maison [sacrée] pour celui qui en a la capacité. »

Le Messager de Allah a dit :

مَنْ حَجَّ فَلَمْ يَرْفُثْ وَلَمْ يَفْسُقْ خَرَجَ مِنْ ذُنُوبِهِ كَيَوْمَ وَلَدَتْهُ أُمُّهُ

(man hajja falam yarfouth walam yafsouq kharaja min dhounoubihi kayawma waladat-hou ‘oummouh)

ce qui signifie« Celui qui accomplit le hajj, qui n’a pas de rapport et qui ne commet pas de grands péchés sortira de ses péchés et redeviendra comme au jour où sa mère l’a mis au monde. »

Rapporté par Al-Boukhariyy

Il a également dit :

بُنِيَ الإِسْلاَمُ عَلَى خَمْسٍ: شَهَادَةِ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَأَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللهِ، وَإِقَامِ الصَّلاَةِ، وَإِيتَاءِ الزَّكَاةِ

وَصَوْمِ رَمَضَانَ، وَحَجِّ البَيْتِ إِنْ اسْتَطَاعَ إِلَيْهِ سَبِيلاً

(bouniya l-‘Islamou ^ala khams : chahadati an la ‘ilaha illa l-Lah wa’anna Mouhammadan raçoulou l-Lah, wa‘iqami s–salah, wa’ita’i z-zakat wasawmi ramadan, wahajji l-bayti ‘in istata^a ‘ilayhi sabila)

ce qui signifie« L’Islam est fondé sur cinq devoirs principaux : le témoignage qu’il n’est de dieu que Allah et que Mouhammad est le Messager de Allah, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la zakat, le pèlerinage à la Maison sacrée et le jeûne de Ramadan. »

Rapporté par Al-Boukhariyy

Le caractère obligatoire du hajj

Le hajj est une obligation selon l’Unanimité des savants pour celui qui en est capable. Quant à la ^oumrah, son obligation est sujette à divergence : certains savants ont dit que c’est une obligation tout comme le hajj est une obligation et d’autres ont dit qu’elle est surérogatoire et qu’elle n’est donc pas obligatoire. La ^oumrah est un acte d’adoration qui a une ressemblance avec le hajj avec moins de piliers.

Si une personne (homme ou femme) a accompli son obligation, les hajj qu’elle accomplit ultérieurement sont seulement recommandés (sounnah), à moins qu’elle ne l’accomplisse pour une personne décédée qui avait la capacité financière mais a négligé de l’accomplir.